Le laboratoire de l’écrivain – 21 octobre

La capacité d’inventer, de rêver et de fabuler appartient à chaque être humain et le nourrit profondément. C’est sans doute une des parts les plus fortes et lumineuses de notre humaine condition. Le laboratoire de l’écrivain des Productions Langues Pendues veut mettre en lumière le travail en amont du livre, ce travail qui accompagne l’élaboration d’un monde complexe de langage, qu’il soit poétique, narratif, dramatique ou discursif.

Pour ce faire, Katia Belkhodjia, Jean-Marc Desgent, Christian Guay-Poliquin, Mathieu Leroux, Catherine Mavrikakis et Jennifer Tremblay questionneront leur démarche par le biais de discussions sur le métier d’écrire, d’écriture in situ et de lectures d’extraits. L’événement, qui se déroulera le 21 octobre dans le Vieux-Longueuil, est une occasion de performance, de diffusion et de rencontre avec le public-lecteur qui vivra une expérience concrète d’écriture et de lecture tout en prenant connaissance du travail complexe et esthétique de recherche et de construction propre au métier d’écrire.

Ce projet conçu et piloté par Valérie Carreau et France Mongeau et animé par Shanti Van Dun est une très belle occasion pour les étudiantes et étudiants d’entendre parler d’écriture et de création littéraire.

Déroulement :

– 10 h 30 à 12 h : rencontre d’échanges et de discussions à la salle Albert-Beaudry, Maison de la culture de Longueuil, Édifice Marcel-Robidas au 300, rue Saint-Charles Ouest ;

– 12 h à 14 h 30 : écriture in situ dans trois cafés ou bistros du Vieux-Longueuil où travailleront les écrivain.e.s.

– 15 h à 17 h : retour sur les textes et lecture d’extraits à la Librairie Alire, Place Longueuil (entrée porte P-6, rue Joliette), 17-825, rue St-Laurent Ouest.

Pourquoi les œuvres de femmes sont-elles si peu enseignées ?

Bal des absentes

Cette œuvre de John Edwin Phillips, «A pretty type[writer?]», est reproduite en couverture du «Bal des absentes» de Julie Boulanger et Amélie Paquet (La Mèche, 2017), qui propose de découvrir et de commenter différents titres d’auteures d’ici et d’ailleurs.

Notre collègue Pascale Millot animera, jeudi prochain, une discussion sur la place des œuvres de femmes dans l’enseignement et l’espace médiatique. Marie-Eve Blais, Léonore Brassard, Ève Dubois-Bergeron et Catherine Mavrikakis s’interrogeront sur la rareté des œuvres de femmes dans les institutions scolaires — du cursus des étudiantes et étudiants aux champs d’intérêts des professeures et professeurs qui en déterminent le contenu — et dans la culture en général. Elles discuteront aussi de la manière de contrer cette présence famélique avant d’engager la discussion avec la salle. Cette causerie, qui est ouverte à toutes et tous, aura lieu au C-30 de 14 h à 16 h, le jeudi 20 avril.

Marie-Eve Blais est libraire à la librairie féministe L’Euguélionne et membre du Comité Femmes du Centre québécois du P.E.N international, Léonore Brassard est étudiante au Département de littératures et de langues du monde de l’Université de Montréal, Ève Dubois-Bergeron est étudiante au Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal, Catherine Mavrikakis est écrivaine, professeure au Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal et membre du Comité Femmes du Centre québécois du P.E.N international.

Concours de nouvelles littéraires 2015

Concours de nouvelles - 2015À tous les étudiants
Dans le cadre de ses activités de valorisation de la littérature, le Département de littérature et de français organise un concours de nouvelles littéraires ouvert à tous les étudiants du collège.  Ce concours, grâce à des bourses de 300 $, 200 $ et 100 $ remises par le Service aux étudiants, permettra de souligner le mérite littéraire de trois de nos étudiants, tous programmes confondus.

Thème du concours
Il s’agit d’écrire une nouvelle littéraire d’au maximum 1250 mots qui s’inspire de la phrase suivante de Catherine Mavrikakis tirée de son roman La Ballade d’Ali Baba : « Je regardai longuement dehors et la vie tout à coup me sembla là, juste là […] ».

Modalités de participation
L’étudiant devra déposer sept copies de sa nouvelle à la coordination du Département de littérature et de français (au local E-107 à Longueuil ou au Centre d’aide en français à l’ÉNA) au plus tard le 26 octobre 2015.

L’étudiant ne peut soumettre qu’une seule nouvelle.

Pour assurer la confidentialité du concours, l’étudiant signera sa nouvelle d’un pseudonyme et joindra à son envoi une enveloppe scellée qui contiendra les informations suivantes : son nom, son numéro d’étudiant, son numéro de téléphone et le pseudonyme utilisé.

Les gagnants seront honorés lors du Cabaret littéraire organisé par le Département de littérature et de français vers la fin de la session (date à déterminer).

Critère d’admissibilité
Le concours est destiné à tous ceux qui étudient à temps complet à l’un ou l’autre des campus du Cégep Édouard-Montpetit.

Critères d’évaluation
Les critères d’évaluation seront la qualité de la langue, la cohérence de l’ensemble et l’originalité du propos.

Les membres du jury pour 2015 sont Marina Girardin, Julia Pawlowicz, François Harvey, Sébastien Hamel, Audrey Lemieux, Mélanie Rivest et Caroline Charbonneau.