Lancement des revues des finissants de l’option Littérature

Les finissants de l’option Littérature du programme Arts, lettres et communication vous invitent au lancement de Temps d’arrêtEntre nous, Carnaval et Cosmopolite, les revues littéraires créées dans le cadre de leur projet de fin d’études. Ces publications allient créations et articles critiques, rédigés par les étudiants, et arts visuels. Quand? Le jeudi 16 mai, à 19 heures. Où? Au studio-télé (D-2320). Venez célébrer avec eux!

Jean-Claude Brochu à l’Université de Toulon

Du 28 au 29 mai, Jean-Claude Brochu sera de passage à l’Université de Toulon, où il participera à un colloque sur « Julien Green et la formation de l’esprit ». Ci-dessous, le début de sa communication intitulée « Introduction à la méthode de Julien Green ».

*

Les trois années d’études universitaires aux États-Unis succèdent, pour Julien Green, à «quelques mois de service dans l’artillerie française[1]» au terme de la Première Guerre mondiale. À nous fier aux divers témoignages d’appelés ou d’engagés, nous comprenons que l’expérience de la guerre laissa chez plusieurs d’entre eux une avidité d’apprendre, un besoin de vivre dans les choses de l’esprit, de remonter vers la partie intellectuelle de l’homme, après avoir vécu surtout par le corps. L’idiosyncrasie greenienne renforce évidemment une telle disposition.

Pour renchérir sur Littré, la formation de l’esprit ne va pas sans une intention de lui faire acquérir ici, par l’intermédiaire d’une éducation, les facultés intellectuelles, l’aptitude à comprendre, à saisir et à juger. Apparentée aux arts libéraux, l’éducation américaine de Green accorde une place prépondérante à la littérature, et ce, malgré sa relative instrumentalisation. C’est là un cheminement à suivre d’abord dans Terre lointaine, le troisième volume de l’autobiographie de Julien Green, puis dans l’éclairage nouveau que lui apporte l’auteur avec la publication, en 1993, de pages inédites de son Journal intitulé On est si sérieux quand on a 19 ans.

Nous voyons le jugement de Green se façonner dans ces deux livres par les mouvements inductif et déductif, et de multiples comparaisons antithétiques entre l’Amérique et la France. L’enseignement des professeurs et ses lectures aident l’étudiant Green à mieux cerner son «secret[2]», car tout jeune lecteur ne manque pas de se voir au miroir des livres. Et si la lucidité constitue l’une des habitudes mentales des plus souhaitables, elle commence par faire appel à la pensée critique. Former son esprit, c’est donc critiquer et se poser des questions – fût-ce au prix, pour Green, en ces années de formation, de son peu d’aptitude à vivre.

[1] Terre lointaine, Paris, éditions Gallimard, Bibliothèque de La Pléiade, 1977, tome V, p. 1043.

[2] Ibid., p. 1098.

Lancement de Saison baroque ce jeudi 2 mai

Le tout nouveau numéro du recueil de poésie et de photographies Saison baroque sera lancé ce jeudi 2 mai 2019, à compter de 18 h, au café étudiant du campus de Longueuil. Les étudiants et le personnel sont invités à y participer en grand nombre.

La revue Saison baroque réunit les mots et les images dans un seul canal, alors que la poésie s’associe aux photos.

Les poètes et photographes vous y présentent donc leurs oeuvres réunies dans une publication riche et diversifiée. Celle-ci offre au lecteur la possibilité d’apprécier la lecture de plusieurs poèmes, entrecoupés d’oeuvres photographiques explorant des thématiques liées à l’intimité et à l’engagement ou encore empruntant un ton ludique.

Pour les étudiants, il s’agit d’un moment précieux parce qu’il représente l’aboutissement de plusieurs semaines de travail.

Bienvenue à tous !

Le 16e Prix littéraire des collégiens

À Québec, lors des délibérations nationales du Prix littéraire des collégiens les 11 et 12 avril, Maude Ouellette, étudiante dans le programme Arts, lettres et communications, option Littérature, représentait le cégep Édouard-Montpetit.

Cette dernière a tout d’abord assisté aux rencontres littéraires au collège où avec d’autres passionnés de lecture elle a pu débattre de l’intérêt des cinq livres en lice. Ensuite, les étudiants ont déterminé, lors d’un vote secret, l’œuvre qui ressortait du lot grâce à sa force de frappe, sa construction complexe et son écriture maitrisée. Ils ont aussi dû se choisir un représentant fiable qui saurait bien mener son jeu. Maude a manifesté son envie de vivre cette aventure et a su rallier les participants à sa cause.

Par la suite, forte de cette expérience, elle a retrouvé les autres membres du jury estudiantin, composé par de jeunes lecteurs de nombreuses régions du Québec. Ce fut l’occasion pour elle de faire valoir ses qualités oratoires, ses convictions, sa lecture juste des textes en défendant les couleurs de notre cégep.

On la voit, sur la photo avec le lauréat de l’édition 2019, Jean-Christophe Réhel, auteur du roman Ce qu’on respire sur Tatouine.

Quatrième édition des Pugila[r]ts

Ce jeudi 18 avril aura lieu la quatrième édition des Pugila[r]ts. À compter de 19 h, au studio-télé, des étudiants et étudiantes de l’option Théâtre (les Dramatiques, dirigés par Caroline Lauzon) affronteront des étudiants et étudiantes de l’option Littérature (les Lettrés, entraînés par Isabelle Paquet) dans le cadre d’impétueuses olympiades culturelles. Au programme, des lectures-performances, de la photographie, de l’impro, des courts-métrages, de l’écriture in situ et un quiz de type « Génies en herbe ». Les pugilistes devront livrer une féroce bataille avant que les membres du jury déterminent laquelle des équipes se méritera le fameux Rollin, trophée exposé dans le Boulevard des écrivains depuis quelques années. Soyez nombreux à venir les encourager !

La Nuit de la poésie est de retour pour une 6e édition

La poésie est une espèce de musique : il faut l’entendre pour en juger. – Voltaire

Venez entendre des poètes lire leurs propres textes ou ceux d’autres auteurs pendant la Nuit de la poésie, dans le cadre du Printemps de la culture.

Le jeudi 28 mars, de 19 h à 23 h.

Il y aura aussi un micro ouvert, des performances musicales et artistiques et des expositions.

Informations : benoit.moncion@cegepmontpetit.ca

Le français s’affiche : les nouveautés de février

En ce mois de février 2019, six nouveaux participants, dont l’auteur et rappeur Biz, témoignent de leur amour pour le français dans le cadre de la campagne de valorisation du cégep Édouard-Montpetit Le français s’affiche.

L’auteur-compositeur-interprète David Portelance, le scénariste et humoriste Daniel Savoie, mieux connu pour son personnage de Patrice Lemieux, les coordonnateurs de l’initiative « Le français, une valeur qui compte » de HEC Montréal, David Prince et Valérie Patenaude, et l’une des grandes voix du Québec, Marie Denise Pelletier, nous font aussi part du rapport qu’ils entretiennent avec cette langue.

Cliquez ici pour lire leurs entrevues et découvrir nos capsules sur le français!

Montpetit entretien: rendez-vous avec François Ricard

Dans le cadre des  Montpetit entretien, venez assister à la conférence de François Ricard, essayiste, professeur émérite de Littérature à l’Université McGill et récipiendaire du prix Athanase-David – 2018.

Le mercredi 20 février prochain, il sera à la bibliothèque du campus de Longueuil pour présenter son ouvrage La littérature malgré tout  en présence de Marina Girardin, professeur de littérature au CEM. Un rendez-vous à ne pas manquer!