« Le français s’affiche » et « La dictée de Colette »

murale ÉNAIl y a quelques semaines, chacun des membres de l’auguste communauté édouardienne était invitée à signifier, dans le cadre du concours « Le français s’affiche », ce que le français représente pour lui ou en quoi le français occupe une place importante dans sa vie.

Cet exercice collectif a permis de créer deux nouvelles murales qui animent les environs des locaux du Centre d’aide en français du Cégep au campus de Longueuil ainsi qu’à l’École nationale d’aérotechnique. C’est à partir d’environ un millier de réponses que ces murales ont été conçues dans le but de mettre en valeur la richesse et la vitalité du français.

Deux prix de participation ont été attribués au sort parmi toutes les personnes ayant pris part au concours. Ainsi, Saria Massé a remporté un logiciel Antidote, une gracieuseté de la Librairie coopérative Édouard-Montpetit, et Maria-Laina Coupal a reçu un dictionnaire numérique, une gracieuseté de la Direction des études. Félicitations aux gagnantes !

Dans un même esprit francophile, à l’occasion du 30e anniversaire du Centre d’aide en français (CAF) du Cégep, trois étudiants et étudiantes ayant participé à « La dictée de Colette », qui a eu lieu en mars, ont eu l’occasion de recevoir un prix.

Pierre Gagné, étudiant à l’École nationale d’aérotechnique, a reçu le premier prix, soit une chèque-cadeau de 75 dollars de la Librairie coopérative Édouard-Montpetit.

Le deuxième prix (chèque-cadeau de 50 dollars à la Librairie coopérative) a été remporté par Alexia Reynaud, du campus de Longueuil.

Enfin, un prix de participation (chèque-cadeau de 25 dollars de la Librairie coopérative) a été attribué par tirage au sort parmi tous les participants et participantes. La gagnante de ce prix est Hsin Yi Yao.

« La dictée de Colette » était une dictée composée par Mme Colette Buguet-Melançon, cofondatrice du CAF d’Édouard-Montpetit. L’événement permettait de souligner également la Journée internationale de la Francophonie.

Pierre Gagné (1er prix)

Pierre Gagné, étudiant à l’ÉNA, en compagnie de Mme Rachel Belzile, directrice adjointe des études, a gagné le premier prix de « La dictée de Colette »

Hsin Yi Yao (prix de participation)

Hsin Yi Yao a remporté le prix de participation de la dictée.

 

Le CAF fête ses trente ans !

CAFFondé en mars 1986, le Centre d’aide en français (CAF) aura officiellement trente ans sous peu et organise, le mercredi 30 mars, dans le hall de la bibliothèque du campus de Longueuil, un petit évènement pour célébrer dignement ces trois décennies d’aide et de soutien linguistiques. À cette occasion, une murale en hommage à la langue française, intitulée Murmures, sera inaugurée.

Veuillez confirmer votre présence à Anne-Marie Tézine avant le 16 mars 2016 :

anne-marie.tezine@cegepmontpetit.ca             (450) 679-2631 poste 2591

Le « repfran » sort de l’ombre

Depuis janvier 2014, notre collègue Jean-Sébastien Ménard occupe la fonction de « repfran » (Répondant du dossier de la valorisation du français) au cégep Édouard-Montpetit. C’est dans le cadre de ce délicat mandat qu’il a mis sur pied la plateforme internet Centre de valorisation et d’amélioration du français qui est lancée aujourd’hui. Entrevue.

À quels objectifs et besoins répond cette plateforme ?

En juin 2014, le Cégep a adopté une nouvelle Politique Institutionnelle de la langue française (la fameuse PILF !) et entrepris une série d’actions afin de valoriser le français. Parmi celles-ci, notons la mise sur pied d’un projet-pilote afin d’accompagner les étudiants et les étudiantes allophones dans l’apprentissage du français, la révision du test de français à l’embauche ainsi que la révision de l’article de la Politique institutionnelle de l’évaluation des apprentissages (PIEA) portant sur l’évaluation du français.

Le message que le Cégep veut ainsi envoyer est celui que le français est important en tout temps, dans toutes les disciplines et pour tout le monde. En ce sens, il encourage les étudiantes et les étudiants ainsi que les membres du personnel à améliorer leurs compétences langagières tout en comprenant la richesse, la vitalité et l’importance du français.

C’est dans cette optique que le Cégep a décidé « d’afficher son français » et de développer le Centre de valorisation et d’amélioration du français. Cet espace se situe dans le prolongement de la mission éducative des Centres d’aide en français du cégep qui existent depuis 1986. Cette année-là, la professeure Colette Buguet-Melançon et le professeur Daniel Lanthier ont fondé le premier CAF du Québec, au cégep Édouard-Montpetit, afin d’offrir de l’aide et de l’accompagnement aux étudiants soucieux d’améliorer leur français écrit.

Que va-t-on trouver sur cette plateforme ?

Sous la rubrique « amélioration », vous trouverez des liens vers des sites où sont proposés des exercices permettant de réviser les règles de grammaire et de mieux comprendre le fonctionnement de la langue et de la grammaire françaises. Vous trouverez également des liens vers des sites d’établissements scolaires et d’organismes, dont l’Office québécois de la langue française, pour lesquels la langue est au cœur d’une réflexion quotidienne.

Sous la rubrique « valorisation », vous trouverez entre autres des chroniques linguistiques, des capsules vidéo soulignant l’importance de la langue dans divers domaines et d’autres vous permettant de découvrir d’une manière ludique des expressions propres à une discipline d’enseignement. Plus tard, nous espérons pouvoir y ajouter un coin des lecteurs où des étudiantes et des étudiants ainsi que des membres du personnel seront invités à partager leurs lectures coups de cœur.

Comment avez-vous travaillé pour bâtir cette plateforme ?

Sa mise sur pied a été un travail de collaboration. Tout ce qui se trouve dans le volet « Amélioration » provient d’un travail d’équipe entre le personnel des CAF de Longueuil et de l’ÉNA, la Direction des études, le SDIR et le CSA. Pour ce qui est du volet « valorisation », 17 départements du cégep ainsi que le Service de la mobilité étudiante et enseignante ont participé à l’aventure. Enfin, trois stagiaires du programme de Techniques d’intégration multimédia (Loïc Thompson, Peter Tam et Dominique B. Gendron) ainsi que la DISTI ont collaboré à la production des capsules vidéo et aux animations. La Direction des communications a également été active à toutes les étapes du projet. Nous avons aussi pu compter sur la participation de plusieurs organismes et personnalités pour qui le français est important. Parmi eux, notons l’Office québécois de la langue française, l’ancien premier ministre du Québec, Bernard Landry, un assembleur de l’entreprise de télécommunications MDA Corporation, Michel Mercier, et Mario F. Paquet, journaliste et animateur à la radio de Radio-Canada.

Jean-Sébastien Ménard

Jean-Sébastien Ménard est professeur au Département de littérature et de français depuis 2012. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont Une certaine Amérique à lire ; La Beat Generation et la littérature québécoise (Nota Bene, 2014) pour lequel il a été finaliste au prix Gabrielle-Roy et au prix Victor-Barbeau.

Le Centre de valorisation et d’amélioration du français est accessible sous l’onglet « Centres de référence », à cegepmontpetit.ca. Tout le monde est invité à visiter fréquemment ce nouvel espace virtuel afin de découvrir les nouveautés qui seront régulièrement mises en ligne.